Qu’est ce que le Yi Quan ?

Le Yi Quan (ou Da Cheng Quan) est un art martial chinois, quintessence du Kung Fu Wushu.

Yi Quan signifie « La Voie de l’Harmonie du Corps et de l’Esprit ».
Da Cheng Quan signifie « Le Grand Accomplissement de la Voie de l’Harmonie du Corps et de l’Esprit ».
Sa pratique aide l’Homme à se relier aux principes de la nature où tout est changement et spontanéité.
Son entraînement se base sur des principes qui ne requièrent pas la force brute, mais révèlent le potentiel caché de l’Homme, favorisant la décontraction jumelée à l’élasticité et à la densité de l’ensemble du corps. Chacun, selon ses propres ressources mentales et physiques, améliore rapidement la structure de son corps (muscles, tendons, os). Apparaît alors une grande puissance multidirectionnelle et une confiance en soi. Cette force est source de santé, de bien-être. Elle est aussi utilisée pour le combat. Le Yi Quan a été introduit en France par Ilias Calimintzos en 1981, seul occidental initié à Pékin par Maître Yao Zongxun, successeur historique du fondateur du Yi Quan.

Tout mouvement de l’Homme est créé par la mutation continue entre la tonicité et la décontraction. L’entraînement progressif du Yi Quan renforce grandement les deux interfaces du mouvement.

La base du Yi Quan est la posture ou Zhan Zhuang (se tenir debout ou posture de l’arbre).

Le principe est d’éduquer les muscles et les tendons par des mouvements minuscules guidés par l’intention (la pensée), à passer de la décontraction (song en chinois) à la tonicité (jin), tout en tenant le corps sur son axe d’équilibre. Ces micromouvements entraînent les forces antagonistes de haut-bas, droite-gauche et arrière-avant. Ainsi, ils développent l’action-réaction dans toutes les directions : c’est la force multidirectionnelle pour le combat (Hun Yuan Li), la fameuse force interne (nei jing) du Kung Fu Wushu.
La disponibilité constante de cette force aide grandement à la réaction spontanée dans des conditions qui changent en permanence. On parle de « force qui n’a pas de direction préétablie ».
A terme, cette transmutation devient une vibration sensible. Le corps réagit des pieds à la tête comme un seul bloc d’énergie à chaque instant.
Le Zhan Zhuang favorise ainsi le passage de l’immobilité à l’action dans des conditions optimales de vitesse et de force, produit un très grand enracinement et conduit la force au bout des bras et des jambes.
Courtesy http://www.yiquan.fr/

During Yi Chuan practice, fill up your body with strength and vitality…

Fermer le menu