starting position WuJi

également appelée préparation

parce que nul ne veut prétendre entrer
au paradis avec ses bottes…
  • La tête est suspendue
    Votre tête doit être légère comme une bulle de savon posée sur les cervicales. Pour ce faire, détendez bien la nuque, la mâchoire et la bouche. Etirez la nuque en pressant les pieds sur le sol et en détendant les muscles du cou.
  • Le regard se porte à l’horizon
    Regardez droit devant vous, à l’horizon en ne fixant aucun point particulier. Détendez vos muscles oculaires et adoptez une vision large.
  • Respirez par le nez
    De manière générale, on inspirera et expirera par le nez. A certaines occasions, on peut néanmoins inspirer par le nez et expirer par la bouche. Dans tous les cas, il faut éviter d’inspirer par la bouche.
  • Les lèvres sont collées
    Joignez vos lèvres. La bouche ne doit pas être ouverte.
  • Les dents sont en contact
    Les dents de votre mâchoire inférieure et celles de votre mâchoire supérieure doivent être en contact léger, sans que la mâchoire soit crispée.
  • La langue est collée au palais
    Touchez la base des dents du haut avec le bout de la langue.
  • Les épaules sont détendues
    A aucun moment les épaules ne doivent être soulevées. Pour cela, pensez à abaisser les pointes de vos omoplates vers le bas, même lorsque vous levez les bras.
  • Plomber les coudes
    Les coudes doivent être relâchés et pointer vers le bas.
  • Les poignets sont relâchés
    Ne crispez pas les poignets afin de laisser passer l’énergie jusqu’au bout des doigts.
  • Les paumes sont ouvertes
    Tendez et ouvrez les paumes, et ce sans excès.
  • Les doigts sont déployés
    Ne pliez pas vos doigts, il faut les tendre légèrement sans qu’ils soient en hyper-extension. De plus laissez un peu d’espace entre eux.
  • La poitrine est rentrée
    Il ne faut pas ici compresser l’avant de la cage thoracique pour faire rentrer la poitrine. Rentrer la poitrine signifie simplement relâcher la zone du sternum, tout en détendant les épaules, ce qui arrondit légèrement les omoplates. La poitrine rentrée doit être maintenue tout au long de la pratique et ce, quel que soit le type de respiration utilisée.
  • Le dos est étiré
    Il faut imaginer ici qu’un fil invisible tire le sommet de votre tête vers le ciel et qu’un autre tire votre coccyx vers la terre.
  • Les lombaires sont relâchées
    Le relâchement des lombaires permet une légère antéversion du bassin vers l’avant. Veillez tout de même à ne pas trop arrondir le bas du dos (exagération de l’antéversion du bassin).
  • Les hanches sont relâchées
    Vos hanches doivent être détendues, même lorsque vous fléchissez les jambes ou lorsque vous levez une jambe.
  • Les genoux sont fléchis
    Ne bloquez jamais les genoux en tendant au maximum les jambes. Laissez circuler l’énergie en les fléchissant un peu.
  • Enfin sentez le sol presser sous vos plantes de pied au point Yong Quan qui est ce point unique de la plante de nos pieds, par lequel nous nous connectons au Qi de la Terre et, à travers elle, avec les autres êtres qui habitent la planète.
  • Enfin refaites le tour en vérifiant votre verticale…

courtesy /cours-de-tai-chi-chuan-montpellier-aimargues-vauvert-lunel

v

Fermer le menu